Prix Laurence - Bettembourg Prix Laurence 2019 - Luxembourg
 loading...

Prix Laurence 2019

Harf-Wilwers Fanny - Un étrange rêve de Noël





Cette nuit, j’ai fait un rêve vraiment étrange. Je me demande quand même comment on peut rêver des trucs pareils pendant la période de Noël. Peut-être y avait-il un peu d’alcool dans la bûche au chocolat de la veille ?

Tout avait commencé comme ça :

Je ne sais pas comment j’ai pu arriver ici, mais je me trouve dans un centre commercial. Il est immense et il y a des magasins plus ou moins grands dans tous les coins du bâtiment, un énorme lustre de verre se reflète à l’aide de la lumière de la lune sur le carrelage blanc qu’il y a par terre. Je ne me suis jamais rendue dans un centre commercial la nuit.

C’est alors que j’entreprends d’explorer le bâtiment. Il est complètement désert. Il a dû fermer il y a longtemps. En plus, il n’y a pas le moindre bruit, on pourrait entendre une épingle à cheveux tomber. J’ai l’impression d’être dans un aquarium. Quand je marche, je ne sens pas le poids de mon corps sur mes jambes, comme si je lévitais.

Je suis consciente que tout ça est un rêve, mais je ne le réalise pas, comme si cette information n’arrivait pas à parvenir jusqu’à mon cerveau.

Je me promène à travers les couloirs sombres et silencieux. Soudain, j’entends un bruissement. Il provient du magasin de vêtements à ma gauche. Je m’arrête et tends l’oreille. À présent, j’entends le bruit d’une caisse qui s’ouvre et de pièces de monnaie. J’entre dans le magasin et avance lentement. Soudain, je remarque un homme vêtu d’une veste et d’un chapeau rouge, il porte aussi une barbe blanche.

Je n’en crois pas mes yeux, à quelques mètres de moi se trouve le Père Noël en train de cambrioler un centre commercial ! Je ne peux pas me contenir et je demande : « Qu’est-ce que vous fichez là, vous ? ».

L’homme se tourne brutalement vers moi. Dans ses yeux, j’aperçois de la stupéfaction qui se transforme aussitôt en colère, presque de la haine. Il attrape un cintre et me le balance à la figure. Par réflexe, je porte mes mains à mon visage pour me protéger d’une nouvelle attaque.

Je recule lentement et agrippe un parapluie derrière mon dos. J’essaye de faire perdre l’équilibre à l’homme mais je n’y parviens pas, alors je lui enfonce le parapluie dans l’épaule. J’ai réussi, il se plie en deux de douleur.

Il faut bien que je me défende, je ne peux pas me contenter de seulement me protéger. Un sentiment de soulagement m’envahit, mais il ne dure pas longtemps. L’homme se redresse et, comme par magie, disparaît.

Soudain, il réapparaît derrière moi. Je recule de deux pas, mais l’homme me fait un croche-pied et je m’étale lamentablement par terre. Il essaye de me donner un coup de pied dans le tibia, mais je l’esquive. Je me relève rapidement, comme si j’avais un ressort sous les pieds. Je m’apprête à lui donner un coup de poing dans le visage et, de nouveau, comme par magie, il disparaît.

Cette magie de Noël commence vraiment à me taper sur les nerfs ! C’est sûr qu’avec la capacité de disparaître et d’apparaître quand il le souhaite, il a un gros avantage sur moi.

Je sors de la boutique. J’avance lentement et au moindre bruit, je sursaute de peur que le Père Noël ne réapparaisse.

Je me situe dans le couloir central du centre commercial, plus exactement sous le fameux lustre de verre, quand tout à coup il apparaît à dix mètres de moi. Je regarde plus attentivement. Il tient une énorme pierre aux bords pointus. Je suis prise de panique : il va sûrement vouloir la lancer sur moi.

Comme je l’avais imaginé, il lance la pierre en me visant, mais il rate sa cible et la pierre heurte le lustre avant de retomber par terre.

Le lustre commence à trembler violemment. Je m’éloigne de quelques mètres, mais mes jambes refusent de faire un pas de plus. Je retiens ma respiration de peur que ça puisse faire tomber le lustre. Tout à coup, le lustre s'effondre et au moment où il devrait se fracasser par terre en mille petits morceaux de verre scintillants, je me réveille en sursaut.

Je m’assieds et, du revers de la main, j’essuie la sueur froide qui perle sur mon front. Je balaye la pièce du regard. Une vague de bonheur m’envahit.

Je constate que je suis dans ma chambre, assise dans mon lit, qu’il est neuf heures du matin et que tout ça n’était qu’un mauvais rêve.

 




ageschéckt den: 16:53 Mon, 18 March 2019 vum: Harf-Wilwers Fanny

Zeréck

Matmaachen

Maach elo hei mat
beim PRIX LAURENCE 2019


De Concours ass eriwwer!

 

Mäin Text eraschécken

Recherche

Neiegkeeten

Wéi kann ech matmaachen?

 

 

Flyer 2019

 

Download Dépliant 2019

 

LiteraTour 2019


vum 22. Abrëll bis de 5. Mee 2019
zu Beetebuerg


De Lies-Festival fir Iech all!
14 Deeg BeeteBuerg - BicherBuerg


7. Editioun vum LiteraTour a
5. Editioun vum Prix Laurence

D'Finallen vum Prix Laurence mat de Live-Liesungen am Café Littéraire:

12 - 17 Joer: 27. Abrëll, 14.30 Auer
18 - 26 Joer: 28. Abrëll, 14.30 Auer

Liesenswäert!
Déi 3 Anthologien vum Prix Laurence 2015/16, 2017 an 2018.
Dir kritt se op der Gemeng Beetebuerg.
 

Books

Kënnt am Abrëll 2019 eraus:
D'Anthologie vum Prix Laurence 2018.
Présentatioun: 23. Abrëll, um 18 Auer, an der Librairie Ernster (Stad).

www.literatour.lu

*  *  *

Kleng Lecture, déi Iech vläicht weiderbréngt:


HELMUT BÖTTIGER

-  Wir sagen uns Dunkles
Die Liebesgeschichte zwischen
Ingeborg Bachmann und Paul Celan
DVA, 2017


PHILIP ROTH

-  Nemesis
Roman, rororo, 2018


GRACE PALEY

-  A Grace Paley Reader
Stories, essays, poetry

Farrar, Straus and Giroux, 2017

-  Manchmal kommen ...
Gedichte, Schöffling & Co, 2018

RON PADGETT

-  Die schönsten Streichhölzer der Welt
Englisch - Deutsch, mit den Gedichten
aus Jim Jarmuschs Film Paterson
Dieterich'sche Verlagsbuchhandlung, 2017

STEFFEN POPP (Hrsgb.)

-  Spitzen
Gedichte. Fanbook. Hall of Fame.
edition suhrkamp, 2018

JAN WAGNER

-  Die Live Butterfly Show
Gedichte, Hanser Berlin, 2018

ZENO BIANU

-  Infiniment proche
Poésie, Gallimard, 2015

ANTHOLOGIE BEAT ATTITUDE

-  Femmes poètes de la Beat Generation
éditions Bruno Doucey, 2018

CHARLES SIMIC

-  Picknick in der Nacht
Gedichte, Hanser, 2016


TAHA MUHAMMAD ALI

-  An den Ufern der Dunkelheit
Gedichte aus Palästina
Fischer Taschenbuch, 2013


SERHIJ ZHADAN

-  Warum ich nicht im Netz bin
Gedichte und Prosa aus dem Krieg
Suhrkamp, 2016


HAIKU ANTHOLOGIE

-  Das Buch der klassischen Haiku
Hrsgb. Jan Ulenbrook
Reclam, 2018


KATE TEMPEST

-  Let Them Eat Chaos
Sollen sie doch Chaos fressen
Lyrik, edition suhrkamp, 2018

-  Hold Your Own
Gedichte, Suhrkamp, 2016

-  Worauf du dich verlassen kannst
Roman, Rowohlt, 2016

TOMAS BJORNSTAD

-  Fjorde
Lyrik, édition g. binsfeld, 2018

LUC SPADA

-  Fass mich an
Beats, Punchlines, Bitchmoves
édition g. binsfeld, 2017


NICO HELMINGER

-  Autopsie
Roman (op lëtz.), Ultimomondo, 2014

-  Abrasch
Poesie, éd. phi, 2013

GEORGES HAUSEMER
(1957 - 2018)

-  Fuchs im Aufzug
Erzählungen, capybarabooks, 2017

KREMART

-  Déi 20 kleng Bicher am "Schuber"
aus der Collectioun smart
Erzielungen, éd. Kremart, 2017
 


Auteuren 2019

Archiv

Lescht Texter vum Concours

Immortal

Erageschéckt: 00:04 Tue, 19 March 2019


I know that I'll have to go soon. I just wish...

méi liesen...

Liebeslied

Erageschéckt: 23:25 Mon, 18 March 2019


Und ich sehe dich, ich sehe dich, ich...

méi liesen...

Schumann

Erageschéckt: 23:02 Mon, 18 March 2019


Ein deutsches Pferd steht im amerikanischen...

méi liesen...