Esch 2022
Esch 2022
Retour

Nemes Lavinia

Au-delà du cadre

Au-delà du cadre
 

Ce soir-là tu m'avais tendu un bol de cerises,

Et assis en tailleur sur le tapis,

Tu m'avais dit ces mots en silence,

Sans savoir comment l'été allait se terminer.

 

Tu vois, j'avais toujours pensé

Que la vie était comme une photo,

Et j'avais toujours espéré que la nôtre 

Perdurerait longtemps entière.

 

Mais ce soir-là, le murmure de la maladie

Était entré dans nos vies,

Et nous nous étions mis 

À espérer avec des larmes. 

 

Les médecins avaient commencé à nous parler

De cette force inconnue qui te poussait

En dehors du cadre,

Et c'était tel un mauvais rêve.

 

Tu tenais ce livre lourd dans tes mains, 

Essayant de comprendre pourquoi,

Mais la raison ne se trouvait nulle part,

Pas même dans le dix-huitième ouvrage ;

 

Personne ne sait

Pourquoi les gens qui nous sont les plus chers

Doivent quitter leur cadre,

Et laisser un mur vide derrière eux.

 

Deux mois plus tard,

C'était un autre soir,

Et nous savions tous

Qu'il n'y aurait plus de lendemain.

 

On voyait la fin

Immortalisée dans tes yeux,

Et tout s'est passé 

Si vite,

 

Nous avions à peine eu le temps

Pour cette grande discussion dont nous rêvions,

Peut-être juste pour voir

La fin arriver ensemble.

 

Et maintenant je me rappelle ce bol de cerises,

Ainsi que le soir où tout a commencé,

Et j'ai du mal à me faire à l'idée 

Qu'un été a suffi à t'effacer.

 

 

 




Envoy: 18:02 Wed, 13 October 2021 par: Nemes Lavinia age: 17

  Téléchargement

Nemes Lavinia

Lettre d'une mère mourante

Je vous ai laissé courir

Et voyager, là où votre coeur

Vous portait,

 

Et je vous ai vu grandir

Petit à petit,

D'un homme à une nation,

Et puis d'une nation à des centaines d'autres,

 

Et durant tout ce temps,

Je vous observais avec fierté,

Nous vivions soudés,

Et on m'avait déjà dit

Que les enfants

Souhaitent tous un jour

Quitter le nid.

 

Mais jamais je n'avais pensé

Que mes racines,

Vous les arracheriez,

Que mon corps,

Vous le brûleriez,

Ou que sur mes cendres,

vous marcheriez

comme sur un morceau de victoire.

 

Et comme je vous l'ai déjà dit,

Je m'étais préparée à tout,

Mais je ne m'étais jamais attendue

À  ce que vous me tuez.

 

Malgré tout cela,

Je continue de vous aimer,

Mais mon corps est fatigué,

Et mes bras essaient de vous accueillir,

Mais ils sont en train de tomber,

Ils se décomposent,

 

Et un jour,

Mon coeur lui aussi sera trop pourri

Pour continuer à vous aimer.

 

 




Envoy: 10:12 Thu, 14 October 2021 par: Nemes Lavinia age: 17

  Téléchargement

Nemes Lavinia

L'autre fille

Elle n'arrêtait pas de penser

Que cette fille respirait trop,

Et que ses poumons si gros

D'air inutile prenaient

Toute la place du café.

 

Non, mais vraiment !

C'est ridicule, pensa-t-elle,

« Il y a vraiment de ces gens

qui vivent trop,

et qui devraient apprendre

à vivre un peu moins. »

 

Pourquoi se trouver dans ce café, déjà ?

 

Ne lui suffisait-il donc pas

De prendre tout l'air ?

Devait-elle aussi prendre

Toutes les boissons à elle ?

 

Et puis quoi encore ?

 

Elle voyait sa silhouette, pâle,

Se dessiner dans le reflet du bar,

Et sans finir son verre,

Elle alla la voir

Et la frappa jusqu'à ce que

Le verre se brise en mille étincelles.




Envoy: 10:22 Thu, 14 October 2021 par: Nemes Lavinia age: 17

  Téléchargement